Take On Me : Revisiter la réalisation du clip vidéo d’animation révolutionnaire d’A-ha

Professeur à l’USC Michel Patterson et sa femme, professeur à l’USC Candace Reckingeront joué un rôle déterminant dans la création de l’un des vidéoclips les plus populaires et les plus innovants de tous les temps : “Take On Me” d’A-ha. Ils étaient les directeurs de l’animation, Michael réalisant tous les dessins tandis que Candace réalisait tous les tapis et concevait l’animation. Ils seront présentés dans la documentation à venir Aha : Le filmqui ouvrira le 8 avril. Nous avons eu la chance de parler au duo créatif derrière le clip vidéo à temps pour cette nouvelle sortie de film, qui célèbre le 40e anniversaire de la chanson pop et du clip vidéo.

prendre sur moi

Scène de fenêtre Take On Me [artwork courtesy Patterson & Reckinger]

revue d’animation: Peux-tu nous dire comment tu t’es impliqué dans le projet et décidé de faire un clip animé pour le groupe ?

Mike Patterson : Candace Reckinger et moi avons commencé comme équipe de réalisation en 1984. Nous étions tous les deux fascinés par MTV, qui était nouveau, mais nous n’avions pas pensé à faire un clip vidéo. Nous avons adoré associer visuels et musique. Mon court métrage banlieusard a été diffusé à la télévision en Europe et aux États-Unis et a été vu par le producteur de disques John Beug, qui nous a ensuite présenté Jeff Ayeroff chez Warner Records. Jeff était un innovateur et un directeur artistique dans le domaine de la musique et a contribué à définir l’âge d’or des vidéoclips de MTV. Il a donné le départ à de nombreux réalisateurs. La chanson d’A-ha était belle et pleine d’énergie, nous étions donc très excités d’être impliqués dans le projet.

Comment est née l’idée du clip vidéo ?

Mike: Je pense que Jeff Ayeroff avait le concept approximatif d’une fille tombant amoureuse d’un personnage d’un roman graphique et il voulait utiliser mon style de dessin d’animation pour le clip. Il a réuni Candace et moi avec Steve Barron, un réalisateur d’action en direct établi. Nous étions nouveaux dans le métier. Nous sommes allés à Londres pour le tournage en janvier 1985. Il était important que l’action en direct fonctionne non seulement bien pour l’histoire mais aussi pour l’animation. Nous avons vraiment aimé travailler avec Magne, Paul et Morten, nous étions tous jeunes et impatients de faire quelque chose ensemble.

prendre sur moi

Accessoire de bande dessinée pour Take On Me [photo courtesy Patterson & Reckinger]

Quelles ont été vos inspirations lorsque vous avez commencé à le mettre en œuvre ?

Mike: Nous avons été très influencés par les romans graphiques japonais, les bandes dessinées Marvel et DC des années 70. Nous voulions que la vidéo ait de l’énergie.

Quel a été l’aspect le plus difficile du projet pour vous ?

Mike: Le nombre de dessins ! N’oubliez pas qu’il s’agissait d’un processus physique à l’époque !. J’ai vraiment apprécié le processus, mais une fois que nous avons commencé, nous avons dû continuer pour respecter le délai. L’utilisation d’After Effects pour la composition aurait été beaucoup plus facile que l’ancienne technologie cinématographique.

Candace en studio

Candace Reckinger au travail en studio. [photo courtesy Patterson & Reckinger]

Où l’animation a-t-elle été produite ? Combien de personnes y ont travaillé ? Était-ce essentiellement fait avec un stylo et du papier?

Candice Recker : Nous avons commencé le processus de conception et de montage à Londres, puis nous avons réalisé toute l’animation à Los Angeles. J’ai conçu et dessiné le storyboard de la séquence d’ouverture de la vidéo, Mike a lui-même dessiné toutes les animations de Take On Me. J’ai dû découper à la main plus de 900 fenêtres en papier pour les dessins. Nos mains ont failli tomber ! Ensemble, nous avons préparé l’œuvre d’art pour la «photographie aérienne», un processus qui combine l’action en direct et l’animation «à huis clos» – sans ordinateur, bien sûr.

Combien de temps a-t-il fallu pour créer l’animation de la vidéo ?

Candice : Cela a duré environ 16 semaines.

prendre sur moi

Réunion des amoureux de Take On Me [artwork courtesy Patterson & Reckinger]

Aviez-vous la moindre idée que vous étiez en train de créer une œuvre emblématique aussi massive qui résonnerait pendant des décennies ?

Mike: Non, pas du tout, mais les gens n’arrêtaient pas de dire : “Avez-vous vu la vidéo ?”, “Je n’ai jamais rien vu de tel !” La vidéo a tourné en boucle sur MTV et d’autres chaînes pendant plus d’un an, ce qui était un énorme construit une base de fans. À cette époque, les gens attendaient que leurs vidéos préférées apparaissent sur MTV, alors ils passaient beaucoup de temps à regarder ! La chanson était partout. Au cours des deux ou trois années suivantes, de nombreux imitateurs ont été créés. Le style d’animation avait sa propre présence.

Ils ont également collaboré sur le célèbre clip hybride “Forever Your Girl” réalisé par Paula Abdul. Comment est-ce arrivé?

Candice : Paula Abdul a été encouragée par l’incroyable réalisateur/chorégraphe Gene Kelly à faire une comédie musicale avec un personnage animé pour son prochain clip vidéo. Jeff Ayeroff, maintenant Creative Head chez Virgin Records, nous a demandé de créer un personnage animé qui pourrait rapper, danser et chanter. MC Hammer était une nouvelle star sur MTV et une source d’inspiration pour MC Skat Kat.

Vue aérienne de l’ensemble d’action en direct Take On Me, avec des bandes dessinées et des illustrations surdimensionnées. [photo courtesy Patterson & Reckinger]

Quel a été l’aspect le plus mémorable de ce clip ?

Candice : C’était incroyable de travailler avec autant de talent sur le plateau et en post-production. 3 .

Quelle a été la plus grande leçon que vous avez tirée de l’expérience a-ha ?

Candice : La culture pop est impossible à prévoir, mais quand elle émerge, elle est incroyablement puissante. Et “Take On Me” avait l’attrait romantique d’une aventure de conte de fées.

Documentaire de Thomas Robsahm et Aslaugh Holm Aha : Le film ouvre dans certains cinémas américains le 8 avril via Lightyear Entertainment.

Leave a Comment