Soirée “Nederlands Dans Theater”, à Montpellier

Sous la direction de Paul Lightfoot, le Nederlands Dans Theater Montpellier Danse prend le relais. Comme un triptyque chorégraphique, la soirée combine trois pièces : fermer les yeux (2016) de Sol Leon et Paul Lightfoot ; Je me suis réveillé aveugle (2016) de Marco Goecke et Partita pour 8 danseurs (2018) de Crystal Pite. Moment de danse virtuose, chaque pièce explore la texture des sentiments entre gravité du sujet et légèreté des mouvements. Fondé en 1959, le Nederlands Dans Theater (NDT) cultive un répertoire néoclassique. Le NDT est associé au duo de chorégraphes Sol León et Paul Lightfoot depuis 2002 et travaille régulièrement avec des chorégraphes internationaux – tels que Johan Inger, Jiri Kylian, Ohad Naharin, Alexander Ekman, Hofesh Schechter. Avec deux chorégraphes associés : Marco Goecke et Crystal Pite. Présenté aux Pays-Bas sous le titre compétencele soir Théâtre de danse néerlandais vous permet de découvrir en avant-première française, Partita pour 8 danseurs de Kristallpite.

Théâtre de danse néerlandais (alias compétence) : triptyque chorégraphique sensible et pointu

Titre compétence pour sa tournée européenne ce soir-là Théâtre de danse néerlandais est placée sous le signe de l’excellence. Chaque mouvement, chaque respiration respire la maîtrise absolue. Et cela dans des décors simples et construits, où rien n’est laissé au hasard, sans moments faibles. Avec fermer les yeux, Sol León et Paul Lightfoot livrent une pièce pour huit danseurs, mise en lumière par un film de Rahi Rezvani et Sol León. Tandis que la musique d’Ólafur Arnalds et de Bryce Dessner entremêle des notes de piano et de violon. la flèche atteint sa cible fermer les yeux se tient là où l’amour fait mal. Mais avec une mélancolie si douce que la douleur en devient presque belle. Titre (prétendument) emprunté à Paul Gauguin, “Pour voir je ferme les yeux”, fermer les yeux donne naissance à deux couples qui s’embrassent et se séparent. Autant de figures calmes et modernes peuplant la scène d’une poésie anguleuse, aux gestes acérés.

Avec fermer les yeux (Sol Leon et Paul Lightfoot), Je me suis réveillé aveugle et Partita pour 8 danseurs

Une autre flèche non moins précise et affûtée, Je me suis réveillé aveugle, de Marco Goecke. Pièce pour sept danseurs, voici deux chansons de Jeff Buckley qui se tordent comme une colonne vertébrale. être Vous et moi et Comme le font les jeunes amoureux. Réveil aveuglé ou aveuglant, Je me suis réveillé aveugle plonge dans la pulsation des émotions avec passion. Flux ininterrompu, les affects des danseurs semblent contrôler leurs mouvements. Au gré de leurs envies, refusant tout répit et quelles qu’en soient les conséquences, les danseurs de Je me suis réveillé aveugle Frissonnez d’une fièvre chorégraphique, sensuelle et complexe. Enfin une première française Partita pour 8 danseurs par Crystalpite. Une pièce pleine de souffle et de fluidité qui interroge les liens entre les groupes et les individus. Une dynamique de contagion où même les pauses entre les corps résonnent avec le mouvement des danseurs. Avec compétencele Nederlands Dans Theater risque sérieusement d’enchanter le Corum.

Leave a Comment