L’UNCSA présente deux films de danse chorégraphiés pour des drones

Ashley Lindsey, membre du corps professoral, et Yu Yao Sutherland, étudiant, ont créé “Volant Matter” et “Zephyr”, les toutes premières œuvres filmées par un drone à l’UNCSA.

L’École de danse de l’École des arts de l’Université de Caroline du Nord (UNCSA) a créé deux courts métrages de danse en ligne, chorégraphiés par le membre du corps professoral et ancien élève Ashley Lindsey et l’étudiant en ballet senior Yu Yao Sutherland, et tournés à l’extérieur à l’aide d’un drone. “Volant Matter” de Lindsey est une œuvre contemporaine mettant en vedette 11 étudiants seniors en danse contemporaine; “Zephyr” de Sutherland est une œuvre de ballet classique mettant en vedette deux lycéens et deux étudiants de premier cycle en ballet.

Conçues spécifiquement pour les images de drones avec des images à 360 degrés des danseurs, les œuvres sont les premiers films de danse à être tournés par drone à l’UNCSA.

“Volant Matter” est basé sur la sculpture emblématique “Elephants” sur le campus de l’UNCSA. Conçue par l’ancien professeur de beaux-arts de l’UNCSA Robert Costelloe et inaugurée en 1971, la sculpture s’inspire en fait d’hippopotames qu’il a vus en Afrique. Depuis lors, il est devenu un lieu de rencontre populaire pour les étudiants. Le film a été présenté le 1er avril dans le cadre de la «Friday Film Break» du magazine Dance.

“Zephyr” a été filmé sur les courts de tennis près de l’UNCSA à la Salem Academy and College, une école pour femmes fondée par des colons moraves célébrant son 250e anniversaire en 2021-22.

Expliquant le titre de son travail, Lindsey a déclaré: «’Volant’ signifie voler ou être capable de voler, englobant la cinématographie de vol du film et la sensation aérienne globale. Et la «matière» représente les danseurs comme la terre et leur énergie et leur pouvoir collectifs.

Des sections entières de l’œuvre qui explorent différentes manières de se déplacer avec et contre la sculpture sont basées sur des tâches d’improvisation, a déclaré Lindsey.

À propos de la création d’une chorégraphie pour drones, Lindsey a déclaré : “Le défi est de savoir que la caméra est aussi une danseuse dans un sens. Et contrairement à la scénographie, la caméra capture le mouvement dans une vue à 360 degrés. La caméra permet également au spectateur de voir de beaucoup plus près, donc en plus de danser, tout dépend de la concentration et de l’intention des danseurs car la caméra a capturé les petits détails.

Il a poursuivi: «Ce sont des points de vue qui sont souvent négligés au théâtre. Les expressions faciales et les émotions étaient tout aussi importantes que la chorégraphie.

Tout au long de mon processus, j’ai continué à penser à quoi cela ressemblerait du point de vue du drone. J’étais très intéressé par les motifs et comment différentes formes peuvent être formées et vues à distance.

Ashley Lindsey

“Zéphyr” signifie “un vent calme et doux”. Sutherland l’a choisi pour faire référence au beau temps du jour du tournage, malgré des prévisions sombres. Elle a chorégraphié le travail avec la méthode du film à l’esprit, expliquant : “Tout au long de mon processus, j’ai continué à penser à ce à quoi cela ressemblerait du point de vue du drone. J’étais très intéressé par les motifs et par la façon dont différentes formes pouvaient être formées et vues à distance. » Se référant aux courts de tennis, Sutherland a ajouté : « Je pensais que le contraste entre les danseurs chorégraphiant des formes alors qu’ils dansaient sur quelque chose qui a un motif visuel serait ajouter une belle couche à la pièce.

Elle a poursuivi: «L’une des choses que j’aime dans le ballet et la danse en général, ce sont les différents modèles. Qu’il s’agisse des mouvements dans la chorégraphie ou des distances parcourues par les danseurs sur scène, ces motifs s’appliquent quel que soit l’angle sous lequel vous regardez la pièce. J’ai adoré pouvoir montrer les motifs et la formation de la chorégraphie sous différents angles que vous ne verriez pas normalement simplement en regardant la pièce de face.”

Le réalisateur/directeur de la photographie Adam Witmer a expliqué comment le drone a permis d’améliorer la narration. « En capturant ce travail avec des drones, nous avons pu définir des thèmes et des idées de différentes manières. En alternant vue à vol d’oiseau et au ras du sol, nous avons pu illustrer le thème de la dualité dans Volant Matter, où les danseurs semblent capables de voler tout en restant terrestres. Ce thème, et le conflit entre les deux, dicte l’arc du film.

Il a poursuivi : « Dans Zephyr, la cohérence des courts de tennis a permis aux ombres des danseurs de devenir des stars supplémentaires du film. J’ai trouvé les formes et les dimensions qu’ils articulaient intrigantes. Nous nous sommes concentrés sur la création d’une ambiance qui met l’accent sur cette qualité de rêve.

Ces films de danse rejoignent d’autres réalisés à l’UNCSA pendant et depuis la pandémie, comme Waiting in the Wings, chorégraphié par Larry Keigwin ; “Pretender”, chorégraphié par le membre du corps professoral Kira Blazek-Ziaii; Alone Together et Red Room, collaborations avec la School of Filmmaking ; et l’inoubliable Swan Lake Cancelled, créé par l’ancien élève Garen Scribner (BFA Dance ’03) et Danielle Rowe.

Crédits pour “Matière Volante”

Ashley Lindsey (BFA Dance ’07), chorégraphe; Adam Witmer (BFA Filmmaking ’16), réalisateur/directeur de la photographie ; Joe Linford (BFA Filmmaking ’20), monteur. Les danseurs sont les étudiants contemporains seniors Kendall Ramirez, Kerry Sheehan, Faith Fidgeon, Sive Egan-Djurovic, Elizabeth Iwasko, Josie Moore, Shelby Coon, Taylor Pinney, Julia Shoffner, Sydney Truitt et Ethan Digby-New.

Crédits pour “Zéphyr”

Yu Yao Sutherland (BFA ’22), chorégraphe; Abigail Herron (BFA ’22), assistante de répétition; Adam Witmer, réalisateur/caméraman ; Joe Linford, éditeur. Les danseurs sont Rebekah Fedele (BFA ’22), Natalie Taylor (HS ’23), Eleanor Faub (HS ’23) et Tess Cogley (BFA ’25).

Contactez le service média(s’ouvre dans un nouvel onglet)(s’ouvre dans un nouvel onglet)

Recevez les meilleures nouvelles, réalisations et histoires d’anciens élèves de l’UNCSA.
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER(OUVRE DANS UN NOUVEL ONGLET)(OUVRE DANS UN NOUVEL ONGLET)(OUVRE DANS UN NOUVEL ONGLET)(OUVRE DANS UN NOUVEL ONGLET)(OUVRE DANS UN NOUVEL ONGLET)

Leave a Comment