L’équipe de danse mère-fille philippine participe à la nouvelle série CBS – News 24

Par Jana Monji, écrivain sur les arts et la culture chez AsAmNews

Une équipe mère-fille philippine américaine basée à Las Vegas est en lice pour un grand prix de 100 000 $ dans une nouvelle série de concours de danse familiale CBS. Viens danser avec moidont les premières ce soir, vendredi 15 avril. L’équipe Emelyn et Nicole Yniguez sont l’une des 12 équipes séquestrées en Australie pour filmer cette série.

L’auteur-compositeur primé aux Grammy Awards Philip Lawrence anime la série, qui est créée et produite par les stars de CBS. NCIS : Los Angeles Avec Chris O’Donnell, LL Cool J et 3 Ball Productions. Les juges sont l’actrice/danseuse Jenna Dewan, le célèbre danseur professionnel Dexter Mayfield et la chorégraphe hip-hop Tricia Miranda. Au cours de la saison, chaque duo apprendra et exécutera différents styles de danse.

Philippine-Américaine Emelyn (@emelynyniguez) et Nicole (@mommytipsbycole) ont partagé leurs expériences par e-mail.

Nicole Yniguez

Q : Avez-vous dansé quand vous étiez enfant ? Formel ou informel?

Nicole Yniguez : J’ai toujours aimé le chant, la musique et la scène et j’ai toujours voulu danser. Malheureusement, mes parents travaillaient tous les deux à temps plein à New York alors que j’étais pris en charge par des parents qui ne pouvaient pas me conduire à des activités après l’école. Le but de mon éducation était de prendre 1 cours de ballet/claquettes à l’âge de 8 ans parce que j’ai supplié ma mère de me laisser essayer pendant un an, après cela je ne suis jamais revenu. J’ai appris des danses de salon pour mon doux 16 cotillon. Choriste de compétition, j’avais l’habitude d’auditionner pour des rôles principaux dans le théâtre musical, mais j’étais toujours battu par des enfants qui avaient une formation formelle en danse. En tant que Philippin, j’aimerais penser que j’ai toujours eu un rythme naturel car nous aimons tous chanter et danser lol. La danse est quelque chose que j’ai toujours voulu faire mais que je n’avais jamais eu l’occasion… jusqu’à maintenant.

Q : Quel est votre travail quotidien ?

Nicole Yniguez : Je suis consultant en médias sociaux et créateur de contenu YouTube. Je crée du contenu en ligne depuis 11 ans en mai. Ce qui a commencé comme un passe-temps en tant que femme au foyer est devenu un métier. Je travaille également pour le studio de danse actuel de mes enfants (Dance Connection) à Las Vegas ainsi qu’à distance pour notre studio de danse original (Across the Floor) dans le New Jersey.

Q : Que fait votre mari ?

Nicole Yniguez : Mon mari est un pilote Lyft à plein temps.

Q : Pourquoi avez-vous décidé d’inscrire votre fille à un cours de danse et pourquoi Dance Connections ?

Nicole Yniguez : Quand Emelyn avait 2 ans, je l’ai inscrite à des cours de danse et de gymnastique parce qu’il était difficile de l’emmener en classe. Je me souviens d’avoir grimpé deux volées d’escaliers tout en lui tenant la main et en portant ma fille d’un an et huit mois enceinte de mon troisième enfant. Il a fallu quelques années avant que je ne la réintègre, mais ce n’est qu’à l’âge de six ans que j’ai commencé à travailler à Across the Floor. La propriétaire du studio était la chorégraphe de mon Sweet 16 Cotillon et elle cherchait une mère de confiance pour travailler en studio. Comme j’avais des enfants, ils m’ont suggéré de m’inscrire à la danse. Voyant le potentiel d’Emelyn, elle lui a rapidement fait suivre des cours doubles dans tous les genres pour rattraper son retard. Finalement, sa passion a grandi et elle voulait être une danseuse de compétition. Trois ans plus tard, nous avons déménagé à Las Vegas et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés avec Dance Connection. Je craignais de devoir réduire considérablement les cours de mes enfants, mais heureusement, Dance Connection m’a offert un emploi et des bourses pour que les enfants puissent continuer à s’entraîner et à concourir.

Q : Est-ce que vos autres frères et sœurs dansent aussi ?

Nicole Yniguez : Oui, mes 4 enfants sont des danseurs de compétition. Émilie, 14 ans ; Malia, 12 ans ; Dylan, 11 ans, et ma plus jeune fille, Colby, 6 ans, en sont maintenant à leur première année de compétition.

Q : Cette compétition a-t-elle inspiré vos frères et sœurs d’une manière ou d’une autre ?

Nicole Yniguez : Oui, j’ai l’impression que l’émission CDWM a inspiré mes autres enfants à poursuivre leurs passions en général, que ce soit la danse, la musique, les clubs scolaires, etc. C’est inspirant pour les enfants de voir Emelyn poursuivre leurs rêves.

Q : Qu’avez-vous appris sur vous-même grâce à ce concours ?

Nicole Yniguez : J’ai appris que même à 40 ans (mon âge quand on tournait la série) je l’ai toujours ! Quel que soit votre âge, vous pouvez vraiment faire tout ce que vous voulez. Avec l’aide de nombreux chorégraphes professionnels bien sûr lol.

Q : Qu’avez-vous appris sur votre fille ?

Nicole Yniguez : J’ai appris que ce que fait Emelyn n’est pas facile ! La quantité de puissance qu’il faut physiquement, mentalement et émotionnellement pour être un interprète, je ne l’ai jamais complètement comprise jusqu’à cette expérience. C’est si facile d’être une mère à temps partiel en disant à votre enfant de sourire davantage, de pointer du doigt et d’être plus énergique. Mais quand j’ai été littéralement mis à leur place. Quel réveil ce fut ! Je ne critiquerai plus jamais mes enfants comme ça parce que maintenant je sais vraiment à quel point c’est difficile de faire ce qu’ils font tous les jours ?!

Q : Avez-vous un style de danse préféré ?

Nicole Yniguez : ‘Bien que j’aimerais dire hip hop puisque c’est l’un de mes styles de musique préférés, je ne peux tout simplement pas bouger mon corps comme le fait Emelyn avec aisance. Je pense que Ballroom me convient le mieux, il est plus naturel de bouger mes hanches que de sauter et de verrouiller !

Q : Comment était Sydney, Australie ? Est-tu déjà venu ici avant?

Nicole Yniguez : Sydney était magnifique, bien que nous ayons passé les deux semaines de notre temps en quarantaine avant de nous envoler pour Melbourne pour filmer. Nous avions au moins un balcon et avons pu visiter l’opéra de Sydney deux heures avant notre vol le jour de notre sortie de quarantaine.

Q : Avez-vous vu quelque chose de cool ?

Nicole Yniguez : Quand nous sommes arrivés à Melbourne, notre emploi du temps était incroyablement serré. Les jours de congé consistaient en l’épicerie, les rendez-vous chez le PT et l’achat des vêtements dont nous avions besoin pour les entretiens d’embauche. Donc je n’en ai pas vu autant qu’Emelyn. Au cours d’une longue journée d’entraînement pour les parents, les enfants ont pu aller au zoo et voir des koalas et des kangourous… quelque chose que j’aimerais que nous fassions. Malheureusement, Melbourne a été soumise à un confinement strict pendant le tournage, même si nous étions considérés comme essentiels au travail, nous n’avons pu visiter que la salle de répétition, le plateau de tournage et l’épicerie.

Q : Quelle est la chose la plus drôle/la plus bizarre/la plus cool qui vous soit arrivée ces deux mois ?

Nicole Yniguez : La chose la plus cool qui soit arrivée en Australie au cours de ces deux mois a été d’apprendre à connaître les autres membres de la distribution. C’est l’une de nos plus grandes leçons à retenir de l’émission… même si c’était une compétition, nous sommes vraiment devenus une famille loin de chez nous et nous restons tous en contact à ce jour.

Q : Quel est votre moment, routine ou costume préféré auquel nous devrions prêter attention ?

Nicole Yniguez : Notre routine préférée est une routine sentimentale dédiée à la défunte grand-mère paternelle d’Emelyn, décédée d’un cancer en 2016. Nous savons qu’elle nous méprisait avec une telle fierté. Elle aurait adoré ce spectacle car nous avions l’habitude de regarder tous les spectacles compétitifs ensemble. Elle était une fan inconditionnelle et nous a tous appelés à voter pour son concurrent préféré.

Émilie Yniguez :

Q : Quel genre de danse aimez-vous ?

Émilie Yniguez : Mon style de danse préféré est le hip hop. Bien que je sois formé dans tous les styles, ballet, jazz, contemporain, lyrique, claquettes, bal et gymnastique.

Q : Quels sont vos danseurs préférés ?

Émilie Yniguez : Certains de mes danseurs et interprètes préférés sont Jlo, Beyonce, Usher et Neyo. Mon rêve est une excursion d’une journée avec l’un d’eux!

Q : Quels sont vos chorégraphes préférés ?

Émilie Yniguez : Certains de mes chorégraphes hip hop préférés sont Tricia Miranda, Nika Kljun, Ysabelle Capitule, Amari Smith et Gabe De Guzman.

Q : Quel est votre style de danse préféré ?

Émilie Yniguez : Le hip hop est ma spécialité et mon style préféré.

Q : Quel est votre film de danse préféré ?

Émilie Yniguez : Certains de mes films de danse préférés sont Step Up and Bring It On.

Q : Participez-vous à des programmes de danse/talent ?

Émilie Yniguez : En plus de m’entraîner dans mon studio et de concourir avec ma compagnie de danse, j’assiste également à des conventions de hip hop comme Kaos & Monsters.

Q : Pourquoi avez-vous voulu faire ce concours ?

Émilie Yniguez :Je voulais avoir l’opportunité d’apprendre de chorégraphes incroyables et de vivre une expérience inoubliable et unique avec ma mère.

Q : Qu’avez-vous appris sur vous-même ?

Émilie Yniguez : J’ai appris que je pouvais faire plus que je n’aurais jamais imaginé possible et que je devais toujours rester fidèle à moi-même et avoir confiance en mes capacités.

Q : Qu’avez-vous appris sur votre mère ?

Émilie Yniguez : J’ai appris que ma mère peut réellement danser et qu’elle est une source d’inspiration pour faire tant de sacrifices pour que je puisse poursuivre mes rêves et mes passions.

Q : Qu’aimeriez-vous faire ensuite ?

Émilie Yniguez : J’aimerais continuer à travailler à LA en tant que danseur professionnel signé avec Bloc LA et j’espère un jour faire une tournée avec un artiste de haut niveau quand je serai plus âgé.

Q : Comment était Sydney, Australie ? Est-tu déjà venu ici avant?

Émilie Yniguez : Sydney et Melbourne étaient magnifiques. C’était la première fois que je sortais du pays.

Q : Avez-vous vu quelque chose de cool ?

Émilie Yniguez : Oui, nous avons vu l’opéra de Sydney et j’ai pu caresser des koalas et des kangourous au zoo !

Q : Quelle est la chose la plus drôle/la plus bizarre/la plus cool qui vous soit arrivée ces deux mois ?

Émilie Yniguez : La chose la plus cool était tout le temps que je passais avec les autres enfants de la série ! Nous étions super occupés mais nous nous sommes tellement bien liés sur le plateau pendant notre temps libre / nos jours de congé et pendant l’école.

Q : Quel est votre moment, routine ou costume préféré auquel nous devrions prêter attention ?

Ma routine préférée est celle dédiée à ma mère (Mercedes Yniguez) décédée d’un cancer.

Viens danser avec moi, première de la série, vendredi 15 avril, 8/7c, sur CBS. La série peut être diffusée en direct et à la demande via Paramount+.

AsAmNews a l’Amérique asiatique en son cœur. Nous sommes un effort purement bénévole d’employés et de stagiaires engagés. Découvrez notre nouveau Compte Instagram. Allez à notre Fil Twitter et Facebook côté pour plus de contenu. Veuillez noter stagerejoins notre équipe, ou soumettre une histoire ou en créer une contribution.

Leave a Comment