la Gironde sous hallebardes électriques, avec Dream Theater et Eagles of Death Metal

Habitué du Hellfest, le groupe Théâtre du Rêvejamais venu en Aquitaine. Fondé il y a presque quarante ans par l’agile guitariste…

Habitué du Hellfest, le groupe Théâtre du Rêve jamais venu en Aquitaine. Fondé il y a près de quarante ans par l’agile guitariste John Petrucci, Dream Theater joue une musique qui emprunte du heavy metal au rock progressif complexe et complexe. En témoignent notamment les longues suites musicales en partie instrumentales (e.g. « A Change of Seasons »), qui font référence aux pompeuses excursions de dinosaures disparus des années 1970 comme Yes, Rush ou Genesis. On retrouve dans sa musique le même appétit pour une virtuosité démonstrative que l’on peut, sans insulter personne, qualifier de pompeuse.

Mais Dream Theater revendique aussi l’influence de Metallica, Iron Maiden et autres Queensrÿche, auxquels ils dédient parfois des concerts hommage. Qui d’autre pourrait reprendre “Live in Japan” de Deep Purple ou “Master of Puppets” de Metallica dans son intégralité sur scène ?

Avec une discographie de 15 albums studio et une douzaine de disques live, Dream Theater a des fans à travers le monde. Sa tournée s’intitule “Top of the World Tour, Part One” et fera escale à l’Arkéa Arena de Bordeaux-Floirac le mercredi 27 avril.

Dirigé par le chanteur James LaBrie et le guitariste John Petrucci, l'American Dream Theater, maîtres du rock progressif lourd, se produira à l'Arkea Arena le mercredi 27 avril

Dirigé par le chanteur James LaBrie et le guitariste John Petrucci, l’American Dream Theater, maîtres du rock progressif lourd, se produira à l’Arkea Arena le mercredi 27 avril

TraumTheater.com

Paix, amour et Death Metal

Dans un registre coffré beaucoup plus énergique et graveleux qui sillonne l’Europe ces temps-ci, un autre groupe culte américain. Et si son nom est irrémédiablement lié à celui du Bataclan (où il a titré lors de l’attentat terroriste du 13 novembre 2015), il y a une certaine injustice à corriger. Aigles du Death Metal à ce seul événement terrible.

Fondé en Californie au début du siècle par les guitaristes Jesse Hughes et Josh Homme (de Queens of the Stone Age et Kyuss), Eagles Of Death Metal est un recueil compact de musique électronique américaine. Loin du style du death metal, son heavy rock est un dérivé brutal et sale du blues originel. Sur son premier album (“Peace, Love, Death Metal”, sorti en 2004) on peut même découvrir des éléments de bluegrass, de country et de rockabilly dans une tendance boogie rock plutôt joyeuse et enjouée.

Le registre n’a guère changé au fil des ans, le son se condense parfois en un hard rock louche dans lequel les fans de la première période d’AC/DC peuvent se reconnaître.

Bien que l’élégant Josh Homme soit toujours membre du groupe, il n’apparaît qu’occasionnellement dans des concerts avec EODAM, laissant Jesse Hughes comme figure de proue. La personnalité scandaleuse de ce dernier (militant pur et dur, anti-avortement, pro-gun, créationniste et ancien partisan de Trump…) contribue pour beaucoup à l’image sulfureuse de ce groupe que Guns ‘n Roses’ Axl Rose a tagué « Pigeons of shit metal ». salle de cours!

Leave a Comment