Je ne peux pas me taire quand il s’agit de Jack Harlow Dancing

Jack Harlow exécutant sa petite danse aux Grammys.
Photo Illustration : par The Cut ; Photos : Getty Images

J’ai essayé de rester indifférent à Jack Harlow. J’ai essayé de le considérer comme un Post Malone nettoyé à sec. Un Angus Cloud avec plus de media training. Juste un autre jeune homme qui, comme le dit Vulture, est connu pour être blanc et extrêmement excité. Puis je l’ai vu chorégraphier Industry Baby avec Lil Nas X aux Grammys et j’ai été immédiatement endoctrinée dans l’église de Harlow.

Quelque chose à propos d’un rappeur qui fait de la chorégraphie me fait, comment dire, oublier mon propre nom et la plupart des capitales d’État ? Je ne parle pas de danser comme “Hotline Bling” de Drake qui lui a fait vieillir 15 ans en cinq minutes. Je parle de la chorégraphie en C – le genre habituellement réservé aux boys bands et aux artistes féminines. Comme Cardi B donnant à Offset un tour de danse entier. Comme Megan Thee Stallion donnant des corps en dansant sur “Body”. Comme Doja Cat bougeant ses hanches d’une manière que si j’essayais d’imiter, cela me ferait jeter mon dos et laisserait une sorte de commotion cérébrale. Jack Harlow entre dans son ère chorégraphique et, pour ma part, je l’accueille avec un cœur et un esprit ouverts.

Harlow est devenu incontournable, notamment sur TikTok. Là, il pratique sa petite danse dansante. Depuis, il a hâte d’en savoir plus sur la chorégraphie. Le voilà… et ce faisant, quel que soit le côté de l’application sur lequel vous vous trouvez – Straight TikTok, Alt TikTok, Millennial TikTok, BookTok – à un moment donné, Jack Harlow a traversé votre côté For You et a en quelque sorte traversé l’écran avec vous flirté qui vous fait aller. “Oh mon dieu, STOP, Jack. *cligne des yeux*”

L’ubiquité soudaine de Harlow est en partie due à sa promotion de son prochain album, Rentre à la maison, tu manques aux enfants, qui sortira le 6 mai. Son dernier single “First Class” figurait parmi les fichiers audio les plus populaires sur TikTok avant même la sortie de la chanson complète. Ce sera évident pour quiconque l’a entendu ne serait-ce qu’une seule fois. La chanson échantillonne ” Glamorous ” de Fergie et a la phrase ” Can’t lie, I’m on Angus Cloud 9 “. Cet homme sait exactement ce qu’il fait.

Harlow semble également un peu gêné d’être une personne blanche dans une industrie à prédominance noire. C’est une pente glissante de Jack Harlow à, disons, Chet Hanks. Cette pente est rendue encore plus glissante par le fait que Harlow, pourrait-on dire, fait ce que les artistes noirs ont toujours fait, mais présenté d’une manière que les dirigeants de la musique ont historiquement considérée comme «plus savoureuse» (c’est-à-dire plus blanche). Cependant, Harlow semble être quelque peu conscient de cela, comme il l’a dit panneau publicitaire Plus tôt cette année: “Il y a une certaine responsabilité à être un homme blanc dans un genre noir.”

Cela aide que le charme de Harlow soit indéniable. L’année dernière, le maire de Louisville, dans le Kentucky, a déclaré le 18 décembre Jack Harlow Day. Harlow a le sceau d’approbation de Lil Nas X – une distinction tout aussi honorable. Il n’est pas difficile de trouver de vieilles vidéos de Harlow marchant dans les couloirs de son lycée et synchronisant ses propres paroles – quelque chose qui me ferait rétrécir dans l’embarras de seconde main devant littéralement n’importe qui d’autre, mais d’une manière ou d’une autre, cela le rend seulement plus beau .

Peut-être que rien ne résume mieux l’adoration de Harlow que cette citation de sa plus récente Pierre roulante Profil : ” Je suis poétique, mais je veux un cul. ” N’est-ce pas tout le monde, Jack. Ne faisons-nous pas tous cela.

Leave a Comment