Cinq films à ne pas manquer à Indie Meme 2022 : le meilleur du cinéma sud-asiatique, ici même à Austin – Screens

Lunana : un yak dans la salle de classe: Le film bhoutanais nominé aux Oscars n’est que l’un des nombreux films acclamés par la critique au Indie Meme Film Festival de cette année

Avec le grand succès de RRR Dans les cinémas américains, il semble que de plus en plus de gens se rendent compte qu’il y a plus dans le cinéma sud-asiatique que Bollywood – mais le Indie Meme Film Festival d’Austin le prouve depuis des années et accueillera le public de tout le continent pour des films avec cette année programme.

Le festival en personne commence ce soir, le 14 avril, et se poursuivra jusqu’au dimanche 17 avril, avec des badges au prix de 65 $ pour les membres et de 85 $ pour les non-membres via indiememe.org. Des billets à l’unité sont également disponibles, mais si vous ne pouvez pas vous rendre en face à face (ou plutôt face à écran) à l’un de ces événements, ne désespérez pas ! La célébration du cinéma sud-asiatique sera mise en ligne la semaine prochaine du 22 au 24 avril, et voici cinq des films à ne pas manquer.


MOSHARI

D : Nuhash Humayan, Bangladesh, 22 min

Il vaut toujours la peine de consulter les programmes de courts métrages d’un festival du film juste pour voir les prochaines vagues de cinéastes serrer les dents. mais mushari présente un aspect du cinéma sud-asiatique que l’on ne voit pas souvent dans les cinémas américains : l’horreur. Cette histoire de deux sœurs confrontées à une menace sanguinaire pourrait vous ouvrir à un tout nouveau monde d’horreur et être une bonne raison d’assister au programme d’ouverture du festival ce soir. Oh, et n’oubliez pas de passer chez le membre mixeur et retrait des badges chez Vivo, à deux pas du cinéma AFS, avant la projection. Jeudi 14 avril, 19h, cinéma AFS.


DERNIÈRE SÉANCE DE FILM

R : Pan Nalin, Inde, 110 min, première texane

Le finaliste du prix du public Tribeca 2021 est l’Inde Cinéma paradisiaque, mettant en vedette un jeune garçon qui se faufile dans la cabine de projection de son cinéma local avec des repas faits maison. Lettre d’amour au cinéma, cette projection offre une excellente occasion de voir le film avant sa sortie complète par Samuel Goldwyn plus tard cette année Ven. 15 avril, 18 h 15, cinéma AFS


SAGES-FEMMES

D: Snow Hnin Ei Hlaing, Myanmar, 91 minutes, première sud-ouest

Le pouvoir du film est de nous rappeler à quel point nous sommes tous vraiment connectés, même dans nos luttes. Hliang a passé cinq ans à accompagner His, une bouddhiste, et son apprenti Nyo Nyo, un musulman rohinga, alors qu’ils luttaient pour apporter des soins de santé à leur communauté. Sam 16 avril, 16 h 45, Cinéma AFS


UNE NUIT DE RIEN SAVOIR

R : Payal Kapadia, Inde, 96 min, première au Texas

Lauréat du prix O’eil ​​D’or 2021 du meilleur documentaire à Cannes 2021, le premier film de Kapadia tisse des images d’archives de la manifestation contre le Premier ministre Narenda Modi avec le mécanisme de cadrage fictif de lettres entre deux amants pour créer un récit hybride puissant à ce sujet créer la résilience de la jeunesse. Dimanche 17 avril, 10h, Cinéma AFS : Streaming via Eventive 22.-24. Avril


LUNANA : UN YAK EN CLASSE

D : Pawo Choyning Dorji, Bhoutan, 109 min, première au Texas

Le film de fin d’études de cette année, nominé pour le meilleur film international aux Oscars de cette année, raconte l’histoire d’un enseignant qui rêve de partir à l’étranger et qui est affecté dans le village le plus reculé du monde. Il rappelle que les remises de prix peuvent parfois choisir des films vraiment charmants. Une histoire pour vous rappeler que même la splendeur sauvage de l’Himalaya est la maison de quelqu’un d’autre. Dimanche 17 avril, 19h30, cinéma AFS.

Leave a Comment