Chansons de TEED, Flume, Hardwell et plus – Billboard

Cette semaine dans Dance Music: Hardwell a donné son grand retour au Miami Ultra Music Festival et, bien sûr, a immédiatement annoncé une tournée mondiale. La Swedish House Mafia s’est lancée dans l’ultra fun en révélant qu’elle sera la tête d’affiche du festival de l’année prochaine, et nous avons décomposé les 10 raisons pour lesquelles l’événement de cette année a marqué un retour à la forme du festival. Pendant ce temps, Above & Beyond a annoncé qu’ils célébreraient le 500e épisode de leur émission de radio Group Therapy avec une émission d’octobre à Los Angeles. Pophouse Entertainment, basé à Stockholm, a annoncé qu’il avait acquis les droits du catalogue Swedish House Mafia, le Sunset Music Festival de Tampa a annoncé l’ajout d’Alesso, John Summit et plus encore à son événement Memorial Day Weekend, et le Do Lab a interprété les files d’attente Connu pour sa scène à Coachelle.

Découvrir

Découvrez les dernières vidéos, graphiques et actualités

Découvrez les dernières vidéos, graphiques et actualités

“Suite?” vous dites. En ordre. Charli XCX a vu son morceau “Beg for You” se hisser au sommet des chansons dance/électroniques, nous avons parlé à Ólafur Arnalds de sa nomination surprise aux Grammy Awards, à Marshmello de sa nomination tout aussi surprenante aux Grammy Awards, à Ten City de sa nomination historique et avec Richie Hawtin sur son nouveau projet génial avec Chilly Gonzales.

“Encore plus?” vous dites. Certainement. Plongeons-nous dans la meilleure nouvelle musique de danse de la semaine.

Dinosaures éteints tout à fait énormes, “Blood In The Snow”

Cette semaine est une semaine chargée pour Orlando Higginbottom, le producteur britannique mieux connu sous le nom de Totally Enormous Extinct Dinosaurs. Il a annoncé un nouvel album avant les Grammy Awards de dimanche, pour lequel sa collaboration bonobo Heartbreak a été nominée pour le meilleur enregistrement électronique/danse Quand les lumières s’éteignent C’est son premier LP en 10 ans (bien que, pour être honnête, son LP de 2012 aggravation est intemporel aux oreilles de cet auteur). Le premier single “Blood in the Snow” est plus une ballade qu’un banger. La production douce et subtile laisse la voix distinctive et les harmonies nostalgiques de Higginbottom occuper le devant de la scène sur des synthés ondulants, des cymbales glacées et un rythme à peine perceptible. “Cette chanson”, dit Higginbottom, “parle de la fonte des glaciers et du souhait d’avoir une fille où vous pouvez mettre de l’amour dans cette tournure.” – KRISTAL RODRIGUEZ

Hardwell, “Dans l’inconnu”

Qui a envie de drame ? Hardwell est de retour, offrant une grande excitation avec ses premiers singles originaux depuis 2019. Si vous n’étiez pas là pour son grand retour à l’Ultra Music Festival, c’est votre chance de découvrir l’obscurité profonde et lancinante qui est le nouveau chapitre du Néerlandais. Et même si vous y êtes déjà allé, entendre ces morceaux sans les cris de milliers de personnes dans votre oreille accueille une expérience plus minimaliste. Cela commence par le morceau monologue “Broken Mirror”, qui a servi d’ouverture de son set dimanche dernier, puis passe à “Into the Unknown”, qui a été joué immédiatement après. Maintenant disponible sur ses propres enregistrements révélés, c’est définitivement Hardwell comme vous ne l’avez jamais entendu auparavant. – PATTES DE CHAT

SOFI TUKKER, “Kakee”

Et maintenant, quelque chose d’un peu plus… humide. SOFI TUKKER est de retour avec une brillante dose de funk de guitare et de groove de batterie mécanique. “Kakee” est une délicieuse petite chanson aussi méchante que ça en a l’air. “‘Kakee’ est une ode au kaki et au pouvoir du psy”, écrit le duo sur YouTube. “Puisse cette vidéo vous inspirer à vous exciter avec tout ce qu’elle fait pour vous.” “Kakee” est le deuxième single du deuxième album à venir du duo tennis mouillé, sortira le 29 avril via Ultra Records. Tourné à Hawaï humide, la vidéo est aussi amusante et chaude que possible. – Jambe K

Barry ne sait pas nager feat. Taite Imogen, “Dieu est l’espace entre nous”

Après avoir fait ses débuts sur l’empreinte Ninja Tunes Technicolor l’année dernière avec la collaboration Blackpool Boulevard d’Anish Kumar, Barry Can’t Swim – est l’un d’entre eux panneau publicitaire‘s 10 Dance Artists to watch in 2022 – a partagé son premier single solo pour le label “God is the Space Between Us” avant un nouvel EP, Plus de contenu (à paraître le 24 juin). À deux pas de la house jazzy ensoleillée habituelle de Barry, ce morceau est spirituellement plus lourd, plus mélancolique et introspectif, avec des breakbeats hivernaux et des percussions craquantes dans la neige, tandis que la voix de la chanteuse Taite Imogen traverse la production comme de fortes rafales de vent.

Barry appelle “God Is the Space Between Us” une suite à son morceau de 2021 “Lone Raver”, après avoir écrit les deux pendant l’isolement du verrouillage. Une inspiration plus directe pour la chanson, ajoute-t-il, est une citation du film de 1995 Avant le lever du soleil: « Vous savez, je pense que s’il y avait une sorte de Dieu, ce ne serait en aucun de nous. Pas toi ou moi, juste ce petit espace entre les deux. » Sur Barry : « J’adore cette citation. Je pense que ce qu’elle dit, c’est que Dieu et l’amour ne sont pas quelque chose qui peut être possédé ou acquis, mais plutôt quelque chose qui existe dans un espace vide et relie les gens. Il a toujours été là, et nous l’utilisons à différents moments de notre vie. Je voulais vraiment exprimer cela avec le son de cette chanson. » — KR

Exploit de Flume. Caroline Polachek, “Sirènes”

Saluons tous le retour du puissant Flume. Cette fois-ci, le roi australien est rejoint par ses amis Caroline Polachek et Danny L. Harle sur un son fantomatique envoûtant et traînant qui est à la fois tendre et terrifiant. “Je vivais seul à Londres et c’était la période la plus sombre de la pandémie”, explique Polachek. “Je l’ai vraiment traversé, me sentant si petit, incapable de contrôler quoi que ce soit au monde, et les ‘sirènes’ lyriques faisaient référence aux ambulances constantes que j’entendais.”

“Caroline et moi nous connaissions depuis des années, mais elle venait de déménager à Los Angeles et nous nous sommes rencontrés par hasard en vivant dans la rue”, explique Flume. “Nous avons commencé à jouer à des jeux hebdomadaires Magie le rassemblement avec AG Cook et quelques amis. Nous avons commencé à faire une session et Danny L. Harle m’a montré un mémo vocal de Caroline avec quelques premières étapes du chant. Je l’ai adoré et j’y suis revenu pendant la pandémie.

“Sirens” est le deuxième single d’un album à venir de Flume, palais, qui sortira le 20 mai et présente des collaborations avec Damon Albarn, Vergen Maria, Oklou et Kučka. – Jambe K

Délégué syndical, “Luvin U c’est facile”

“Luvin U is Easy”, la nouvelle chanson du deuxième album du groupe australien Confidence Man Inclinaison (disponible maintenant sur I Oh You) est le genre de chanson qui vous fera tomber à nouveau amoureux de votre partenaire. C’est une sérénade de musique house à part entière : entre la ligne de basse animée, les accords de synthé tourbillonnants et les touches de piano brillantes, la chanteuse Janet Planet livre des pépites lyriques qui touchent le juste milieu entre l’adoration et l’adoration : “Ne m’attends pas au paradis, trop beau pour ça / Si tu me plais, je te le rendrai tout de suite.” Le refrain, dans lequel elle chante comment leur amour grandit de jour en jour, suinte d’une énergie contagieuse d’amour de chiot, interrompue par des coups de “Oui!” pendant. “C’est si réel”, chante Janet, comme si un amour comme celui-ci ne pouvait être qu’un rêve. Qui a dit que la lune de miel devait se terminer ? — KR

Étranger liquide, “BAS”

En cette ère de peur, il est important de partager les plaisirs simples de la vie, comme la laisser tomber. Lancez le dernier son de la basse suédoise Don Liquid Stranger et faites-le, en laissant les rythmes du monde et les basses nerveuses résonner dans votre cerveau comme le son Ativan. Le morceau est le troisième single du prochain LP du producteur, ÉQUILIBRE. “Quand j’ai créé ‘LOW’, je voulais créer quelque chose d’unique dans le paysage sonore”, explique le producteur. “C’était l’une de mes chansons préférées personnelles à avoir joué sur la tournée BALANCE en raison de l’énergie qu’elle crée sur la piste de danse, elle frappe juste.” Trouvez une occasion de vous rattraper lors des prochains arrêts de la tournée Liquid Stranger, y compris Sunset Music Festival, Summer Camp, Imagine Festival, Elements et la deuxième édition de son propre festival phare, WAKAAN Music Festival, qui aura lieu à Arkanas en septembre. — KATIE BAIN

Leave a Comment