Apparitions personnelles de retour à Principia

ELSAH – La production annuelle de danse du Principia College se tiendra du 14 au 16 avril au Robert Duvall Theatre dans le McVay Center for the Performing Arts récemment rénové.

Les représentations ont lieu tous les soirs à 20h avec une matinée le samedi à 14h. La production de cette année accueille plusieurs générations de danseurs et d’artistes d’horizons divers : étudiants, parents, diplômés, enseignants, chorégraphes invités et un public en direct.

“Venez découvrir les délices d’une performance en personne, avec un talon de billet papier remis à la porte”, a déclaré Erin Lane, directrice et professeure adjointe de danse.


“Découvrez la liberté de regarder autour de la scène et de choisir vos propres gros plans”, a-t-elle déclaré. “Sentez l’acoustique et les vibrations de la musique, y compris une composition originale interprétée en direct, qui se répercutent dans tout l’espace. Profitez de la chorégraphie originale sans le support artificiel d’un écran. Participez au lien étroit entre le public et l’interprète.

La production de cette année propose des morceaux poignants, édifiants, stimulants et tout simplement amusants. Un large éventail de styles – du ballet aux claquettes, jazz, moderne, contemporain – est présenté par quatre étudiants chorégraphes, deux professeurs chorégraphes et deux anciens chorégraphes.

Les pièces explorent des thèmes tels que l’éternité de la vie, l’épuisement professionnel, l’image de soi, la joie, les relations et l’amour.

Le spectacle présente également le travail de deux chorégraphes invités, l’ancien président du programme de danse Principia et initiateur de la production de danse Joy Adair Baker et l’artiste de danse de St. Louis Thomas Proctor.

Baker enseigne et chorégraphie dans la région de St. Louis depuis plus de 30 ans. Sa pièce est une touchante interprétation de “The Dying Swan” pour six danseurs. Il respire la beauté du ballet et détourne le classique dans une nouvelle direction pour donner au public un sentiment d’espoir et l’éternité de la vie. Ces cygnes ne meurent pas mais vivent.

Proctor est directeur des répétitions et danseur de la compagnie Ashleyliane Dance Company. Sa pièce contemporaine – Heart/Hollow – est articulée, rapide et emballe un coup de poing exaltant tout en laissant le public avec des questions sur ce qu’est vraiment l’amour. La chorégraphie de Proctor est prévue pour quatre danseurs, interprétée par trois étudiants et un ancien.

“La production rassemble une grande partie de ce que les gens ont ressenti pendant la pandémie au cours des deux dernières années”, a déclaré Lane. «Beaucoup de gens ont accepté qui ils sont parce qu’ils sont coincés à la maison ou ne se connectent que virtuellement. Maintenant, alors que nous reculons dans un nouveau monde, de nombreuses personnes utilisent leur voix pour s’exprimer, pour défier les normes d’aujourd’hui et pour parler au monde de luttes internes qui étaient autrefois balayées sous le tapis.

“Alors que nous revenons dans le monde et que nous nous rencontrons à nouveau, nous nous saluons avec un sens profond de la vie, de l’amour, de la joie, de l’acceptation et de la célébration de l’amour supérieur que nous portons dans nos cœurs”, a-t-elle déclaré. «Ce spectacle incarne tout cela! Rejoignez-nous!

L’assise est debout. Une diffusion en direct sera disponible pour la représentation du vendredi 15 avril. Les billets coûtent 10 $ pour les adultes et 7 $ pour les étudiants. Les espèces et les chèques sont acceptés à la porte, ou vous pouvez commander en ligne sur principia.edu/dance2022.

Leave a Comment