Annonce de la bourse de danse de la Fondation Merce Cunningham

Annonce de la bourse de danse de la Fondation Merce Cunningham

Le Merce Cunningham Trust a annoncé la bourse d’études de la Fondation Merce Cunningham en danse au Purchase College, SUNY, pour marquer le 103e anniversaire de Cunningham, poursuivant les efforts soutenus du Trust pour soutenir l’avenir de la danse et les artistes et administrateurs qui l’imagineront et le réaliseront. Cette bourse, financée par le Merce Cunningham Trust et jumelée par un généreux donateur du Purchase College, est conçue pour fournir un soutien financier à un étudiant en danse de sixième afin de s’assurer qu’il dispose des ressources nécessaires pour terminer ses études.

L’héritage Cunningham bénéficie d’un partenariat long et fructueux avec Purchase College, qui a commencé lorsque Mel Wong, membre de la Merce Cunningham Dance Company (MCDC), a enseigné les premiers jours du département de danse. La danseuse de Cunningham, Carolyn Brown, a été doyenne du Conservatoire de danse du Collège de 1980 à 1982. Au fil des ans, plus de 20 anciens de Purchase ont dansé au MCDC ou avec le Repertory Understudy Group, et 19 membres du MCDC ont enseigné à Purchase. De nombreux étudiants de Purchase ont également participé à des cours, des ateliers et des projets spéciaux du Merce Cunningham Trust, notamment la monumentale Night of 100 Solos: A Centennial Event 2019, où le Trust a invité des artistes d’un large éventail de genres et d’horizons à interpréter des solos de Cunningham.

La subvention s’appuie sur les efforts stratégiques récents du Merce Cunningham Trust pour accroître son impact non seulement en élargissant l’accès au travail de Cunningham, mais aussi – conformément à la conviction de Cunningham dans la collaboration et l’autonomisation d’autres artistes – en fournissant un soutien essentiel aux jeunes danseurs et professionnels de la danse. Le Trust fait ces investissements dans l’avenir du domaine dans le cadre de sa mission de préserver l’héritage de Merce Cunningham et de le garder pertinent en le partageant avec le public.

La Fiducie s’est efforcée d’élargir constamment l’accès à son répertoire. Il s’est récemment associé à des compagnies de grande envergure telles que le Dance Theatre de Harlem, Philadanco, le Houston Ballet et la Wayne McGregor Company pour développer de nouvelles façons de présenter le travail de Cunningham au public. S’appuyant sur une idée réussie de Night of 100 Solos, l’organisation donne également des droits gratuits sur des extraits de danse directement aux danseurs qui peuvent interpréter l’œuvre en compagnie ou seuls. Il s’agit notamment de Sara Mearns (New York City Ballet) et Jacquelin Harris et Chalvar Monteiro (Alvin Ailey American Dance Theatre). Grâce à son programme flexible In Conversation, le Trust travaille avec des organisations locales qui chargent des artistes participants dans une gamme de disciplines de s’engager profondément et de répondre au répertoire de Cunningham. Après une prolifique In Conversation en 2021, qui a vu Jacquelin Harris et Chalvar Monteiro interpréter des solos et des duos de Landrover (1972) et Kyle Abraham et Liz Gerring présenter des premières mondiales inspirées de l’œuvre, le Baryshnikov Arts Centre and Trust discutent d’une collaboration sur un futur En conversation.

En décembre 2021, le Trust a annoncé le premier prix Barbara Ensley, qui fournira un soutien financier annuel (10 000 $ par récipiendaire), un mentor personnel, des cours gratuits de Cunningham, une licence gratuite pour interpréter un solo de Cunningham et d’autres formes de soutien et de développement professionnels. propose aux danseurs BIPOC la transition des études vers le monde de la danse professionnelle. Par exemple, les premiers récipiendaires, Morgan Amirah Burns et Alex Larson, ont été invités à participer à un programme de développement professionnel dirigé par le danseur-chorégraphe David Thomson axé sur l’éducation financière et les aspects commerciaux de la construction et du maintien d’une carrière dans l’environnement mondial d’aujourd’hui.

Sur le plan administratif, la Fiducie offre maintenant une bourse annuelle à temps partiel à un aspirant administrateur de couleur pour s’immerger dans le travail de la Fiducie et participer à ses diverses activités pour superviser l’héritage de Cunningham. Lay’la Rogers est la première associée aux droits et à l’administration de cette année.

À propos de la fiducie Merce Cunningham

Le Merce Cunningham Trust a été fondé par Merce Cunningham en 2000 et reconnu par l’IRS comme une fiducie à but non lucratif 501(c)(3) en 2002. Le Trust sert de fiduciaire du travail de Merce Cunningham et est chargé de préserver, d’améliorer et de maintenir l’intégrité de ce travail chorégraphique et artistique et de mettre ces œuvres à la disposition du public. En 2012, le Trust a établi son siège social à New York City Center.

Le Trust propose un programme de cours et d’activités, comprenant des cours quotidiens de technique Cunningham au New York City Center et la bourse Cunningham, qui est décernée à d’anciens membres de l’entreprise pour la reconstruction d’une usine Cunningham lors d’un atelier intensif de plusieurs semaines. Le Trust concède sous licence le travail de Cunningham à des compagnies de danse et des établissements d’enseignement de premier plan dans le monde entier, et travaille avec des institutions culturelles pour organiser des projets spéciaux, des performances et des expositions célébrant les réalisations artistiques de Cunningham.

De septembre 2018 à fin 2019, le Trust a célébré le centenaire de Merce Cunningham et honoré un siècle d’expression artistique à travers des événements, des présentations et des discussions sur Cunningham, la danse et son impact sur la culture.

Leave a Comment